Les Témoignages d'Esthéticiennes Guinot

Elles nous ont fait confiance

Témoignage de Sabine Thibaut, affiliée Guinot

Sabine Thibaut, responsable de deux instituts Guinot Paris Daumesnil (12ème) et Paris Palais Royal (1er), nous explique les raisons qui l’ont poussée à convertir non pas un, mais ses deux instituts à l’Affiliation Guinot !

"Forte du succès de cette transformation, j’ai converti à l’Affiliation mon 2ème institut. La marque Guinot est vue comme une valeur sûre dans l’esthétique, avant-gardiste et luxueuse."

Sabine, racontez-nous votre parcours d’entrepreneur dans l’esthétique ? 

J’ai fait un CAP esthétique à l’âge de 16 ans puis un BP esthétique en alternance. J’ai ensuite travaillé 10 ans dans une entreprise de 4 instituts où j’ai acquis une certaine expérience notamment en tant que responsable d’équipe. J’ai appris les bases de la tenue et de la gestion d’un institut. Puis j’ai ressenti l’envie de gérer une équipe et de faire évoluer mon métier. À 28 ans, j’ai donc ouvert mon premier institut dans le 1er arrondissement de Paris. Il y a eu un vrai travail de modernisation et de reconquête de la clientèle. Devant le succès de cet institut, j’ai décidé d’en ouvrir un deuxième dans le 14ème, que j’ai revendu depuis. 2 ans plus tard, j’ai racheté cet institut, le 3ème donc, dans le 12ème à Daumesnil. C’était un vrai challenge puisqu’il s’agissait d’un ancien Body Minute avec une clientèle peu qualifiée qu’il a fallu fidéliser et convertir à nos prestations plus haut de gamme. J’ai transformé mon institut Amarine dans le 12ème en institut Guinot en 2013. Forte de ce succès, j’ai converti à l’Affiliation mon 2ème institut, rue de Richelieu en décembre 2015.

De l’Institut Amarine à l’Institut Guinot, qu’est ce qui vous a poussé à choisir le concept Guinot pour convertir vos points de vente en instituts sous enseigne ? 

J’ai entendu parler de l’Affiliation par le biais de mon représentant. Au départ, j’étais réticente au concept de la franchise car je craignais de perdre mon libre arbitre. Celui de l’Affiliation m’a paru plus séduisant : moins d’investissements initiaux et plus d’indépendance. J’y ai réfléchi pendant un an pour bien appréhender le fonctionnement du concept ainsi que les bénéfices que mon institut allait pouvoir en tirer. J’ai eu plusieurs rendez-vous avec des intervenants Guinot. J’ai reçu différents documents comme une étude de marché, des simulations 3D, des plans. Guinot dispose d’une forte notoriété auprès des clientes qui ont senti une montée en gamme de l’institut. La marque est vue comme une valeur sûre dans l’esthétique, avantgardiste et luxueuse. Nous venons de recevoir le nouvel appareil de Soin Visage Hydraderm aux résultats bluffants et avons hâte d’en faire bénéficier la clientèle. Je sais que cette marque est dynamique et innovante. Nous n’avons qu’une seule marque donc nous leur faisons confiance à 100%.

Aujourd’hui, vous gérez deux instituts Guinot sur Paris, comment parvenez vous à manager ces deux équipes ?

Il faut avoir une responsable dans chaque institut et une équipe structurée en qui vous avez 100% confiance. J’ai une présence régulière sur les deux instituts. Mes équipes ont besoin de me voir pour savoir qu’elles sont soutenues et coachées au quotidien même si tout va bien. Elles ont immédiatement été motivées par l’idée d’intégrer l’Affiliation Guinot. Elles ont suivi des formations pour compléter leur expertise. J’ai mis en place une réunion collective trimestrielle et une réunion individuelle mensuelle. Lors de cette réunion, nous regardons les chiffres extraits du logiciel de gestion Ikosoft. Nous analysons les points positifs et les choses à améliorer et déterminons ensemble les objectifs futurs personnalisés à chaque esthéticienne. Une formatrice Guinot vient régulièrement pour qu’elles puissent se maintenir à niveau et maîtriser toutes les techniques de soin et de vente de la marque. Les esthéticiennes se sentent ainsi valorisées, écoutées et formées et c’est là que réside la clé du succès.

Comment voyez-vous le futur avec le partenariat ?

Très bien, puisque nous avons atteint le chiffre d’affaires que j’espérais sur le premier mois d’ouverture. Je vais recruter un CAP en septembre 2016 pour Uriage et un BP sur Grenoble. 2016 est sous le signe de la réussite et du challenge grâce au partenariat avec Guinot !

Quelles différences constatez-vous avant/après votre passage à l’Affiliation ?

Je sens le soutien de la marque à travers des outils de communication, de formation et de suivi qui sont fournis tout au long de l’année. J’avais peur de ne plus tenir les rênes de mes instituts. Or ce n’est absolument pas le cas, je ne sens pas de contrainte dans ce concept tout en ayant un véritable accompagnement. Dès le début, nous avons constaté une augmentation du chiffre d’affaires et du taux de fréquentation. Nos clientes ont un pouvoir d’achat et un panier moyen supérieur. Nous avons pu également progresser en recrutement de clientèle grâce à la notoriété de Guinot. La gestion du stock est facilitée car nous pouvons commander à tout moment des produits sur le logiciel de gestion et être livrées en 3 jours maximum, ce qui permet d’éviter les stocks dormants.

Aujourd’hui, quel constat faites-vous sur ce partenariat avec Guinot et comment envisagez-vous le futur pour votre entreprise ?

J’envisage le futur avec sérénité puisque mes deux instituts sont sous l’enseigne Guinot. Je vois plus facilement sur du long terme.  Je souhaite faire prospérer mon 2ème institut qui vient de se transformer en institut Guinot, rue de Richelieu. Je vais consacrer 2016 à ce projet, main dans la main avec la marque Guinot.

Laurence Bossa

Responsable de l’institut Guinot à Marseille dans le quartier des Chartreux.

"Aujourd’hui, s’entourer d’une marque à forte notoriété est nécessaire pour évoluer et faire progresser son activité."

Andreia Batista

Responsable de l’Institut Guinot à Antony.

"Mon institut a réalisé une progression de chiffre d’affaires de +63% sur le premier semestre 2015 par rapport à 2014."